Conseils pour vos animaux

COVID-19

L’Ordre des médecins vétérinaires du Québec souhaite soutenir le public à faire face à la situation exceptionnelle qui a cours dans la province relativement à la pandémie du Coronavirus. Nous sommes conscients que certains d’entre vous ont probablement des questionnements par rapport aux répercussions que cette situation aura sur la pratique vétérinaire.

L’Institut nationale de santé publique du Québec (INSPQ) a émis des recommandations aux travailleurs en soins vétérinaires en cette période de pandémie. En effet, bien que les services vétérinaires soient considérés comme essentiels, des mesures de précaution doivent être respectées pour protéger la sécurité du public, les médecins vétérinaires et leurs employés. 

Même si l’Ordre n’interdit aucun acte présentement, les médecins vétérinaires doivent – en respect des recommandations de l’INSPQ – reporter les rendez-vous en présence qui ne sont pas considérés comme essentiels ou urgents. Certaines situations (pas toutes les situations) permettent toutefois de recourir à une consultation, voire à une prescription, à distance. Pour savoir si la situation de votre animal permet cette alternative, pendant cette période exceptionnelle, informez-vous auprès de votre médecin vétérinaire. 

Notez qu’il est impossible pour l'Ordre d'émettre une liste d'actes autorisés ou non, chaque situation devant être évaluée individuellement. À cet effet, les médecins vétérinaires, professionnels de la santé animale, sont les meilleures personnes pour évaluer si un rendez-vous doit être reporté en fonction des conséquences que cela peut avoir sur l’animal, son propriétaire et la santé publique d’un point de vue plus global. 

L’Ordre demande donc, encore une fois, la compréhension des propriétaires d’animaux et aussi des éleveurs qui ne peuvent actuellement accéder à des soins vétérinaires aussi facilement qu’en temps normal. Nous sommes conscients des défis que la situation peut vous occasionner, mais il importe pour l’Ordre et les médecins vétérinaires du Québec de prioriser la santé publique en ce moment.  L’accessibilité aux soins vétérinaire évoluera au rythme de la situation sanitaire du Québec, au cours des prochains mois.

  • LA COVID-19 ET LES ANIMAUX

    Q. Est-ce que les animaux peuvent avoir le COVID-19

    R. Même si les cas de transmission de la COVID-19 des humains vers les animaux demeurent extrêmement rares, certains animaux ont été infectés par contact étroit avec des humains infectés. Pour l’instant, rien n’indique que la situation inverse soit possible, à savoir une infection de l’animal à l’humain.

    L’Ordre des médecins vétérinaires du Québec invite les propriétaires d’animaux à la prudence. Si vous deviez être infecté à la COVID-19, appliquez les mêmes mesures de précaution auprès de vos animaux qu’auprès des autres membres de votre foyer.

    1. Limitez tout contact étroit avec vos animaux ou avec le bétail.

    2. Évitez de tousser ou d’éternuer en leur direction.

    3. Évitez que vos animaux entrent en contact avec d’autres animaux ou avec d’autres

      personnes extérieures à votre foyer.

    Q. Est-ce qu’il est sans danger alors de toucher aux animaux?

    R. Non. Leurs « surfaces » peuvent être contaminées comme n’importe quelle surface autour de nous. Avec leur fourrure, les animaux ont une grande surface de contact, de plus ils ont des surfaces « humides » (le nez et la bouche et possiblement le poil) où le virus peut résister plus longtemps (quelques jours) que sur les surfaces sèches (quelques heures).

    Q. Est-ce que je dois limiter mes contacts avec les animaux si je suis infecté?

    R. Oui. Tout comme vous limiterez vos contacts en général pour ne pas disséminer le virus.

    Q. Est-ce que je dois limiter mes contacts avec les animaux si je ne suis pas infecté?

    R. Oui. Tout comme vous évitez les contacts avec les autres personnes, évitez les contacts avec leurs animaux. Vous pouvez continuer les contacts avec vos animaux, mais vous devriez éviter les contacts entre vos animaux et les autres personnes.

    Q. Est-ce que je devrais limiter les contacts de mon animal de compagnie avec d’autres animaux?

    R. Oui. Lorsque vous promenez votre chien, gardez une bonne distance avec les autres marcheurs s’ils promènent également un chien. On sait que les chiens sont très sociables et il faut éviter qu’ils entrent en contact les uns avec les autres. Ce n’est pas, non plus, le bon temps pour fréquenter les parcs canins. Le virus peut circuler par l’entremise des animaux (leur poil) même si rien n’indique qu’ils puissent être eux-mêmes infectés. Si vous avez un chat, gardez-le à l’intérieur.

    Q. Que faire si mon animal tousse?

    R. Si votre animal devait présenter des symptômes similaires à ceux de la COVID-19 et qu’il est susceptible d’avoir été en contact avec une personne infectée par le virus, limitez ses contacts avec autrui et surveillez son état de santé. Au besoin, contactez votre médecin vétérinaire pour obtenir des conseils plus spécifiques.

    Q. J’ai le COVID-19 présentement. Que dois-je faire avec mon animal de compagnie?

    R. Selon le cas de figure :

    Si vous êtes en isolement à la maison, nous recommandons de garder votre animal avec vous. Si c’est un chien et qu’il doit sortir, sortez-le en laisse en restant loin des autres personnes en appliquant toutes les recommandations pour éviter les transmissions (lavage des mains et masque). Si c’est impossible, vous devrez demander de l’aide à un proche aidant.

    Si vous devez être hospitalisé et qu’aucun proche aidant ne peut s’occuper de votre animal, trouvez à le relocaliser, mais sachez qu’il devra passer par une étape de décontamination. Il faudra aussi qu’il soit très bien identifié à l’aide d’un collier sur lequel on pourra trouver vos coordonnées. Préparez son carnet de santé si vous l’avez et remplissez ce document (lien). Si vous ne pouvez pas imprimer le document, simplement transcrire les questions sur un support quelconque et noter vos réponses (nom et coordonnées de la personne responsable de votre animal pendant votre absence, ses coordonnées, votre clinique vétérinaire, besoins de votre animal, etc.)

    Q. Je suis en confinement et je me sens seul. Est-ce un bon moment pour adopter un animal?

    R. Il existe encore beaucoup de variables inconnues sur la possibilité qu’un animal transporte le virus dans son pelage et sur la bonne façon de le décontaminer. Si vous faites partie d’un groupe de personnes plus vulnérables (immunosuppression, maladie chronique ou âge), il serait préférable de ne pas adopter d’animal pendant cette crise sanitaire.

    Consultez la communication émise à ce sujet

    CONSULTATIONS VÉTÉRINAIRES

    Q. Je devais me rendre chez le médecin vétérinaire pour son rendez-vous annuel. Est-ce que je dois annuler son rendez-vous?

    R. Oui. Les consultations annuelles peuvent attendre quelques semaines, le temps que la crise actuelle passe. Nous vous demandons de reporter votre rendez-vous à une date ultérieure.

    Q. Mon animal devait subir un traitement vétérinaire qui m’apparait important. Est-ce que je dois annuler mon rendez-vous?

    R. Bien que l’intervention que devait subir votre animal puisse être importante, il est possible qu’elle ne soit pas urgente. Elle peut possiblement attendre quelques semaines. Peut-être pas. Nous vous demandons de consulter votre médecin vétérinaire afin de valider si le rendez-vous peut être reporté. C’est le médecin vétérinaire qui peut juger de l’urgence de traiter ou non votre animal.

    Q. Si je dois voir un médecin vétérinaire en urgence avec mon animal. Est-ce possible?

    R. Oui. Les services vétérinaires font partie de la liste des services essentiels. De ce fait, si votre animal est souffrant ou nécessite un rendez-vous de façon urgente, votre médecin vétérinaire pourra le traiter.

    Q. Je possède une ferme de production animale. Est-ce que ces mesures s’adressent également aux médecins vétérinaires qui traitent les animaux de la ferme?

    R. Oui. Les services vétérinaires doivent se limiter à l’essentiel actuellement, peu importe le domaine de pratique. Lorsqu’on parle de services essentiels, on fait référence à ceux qui, selon votre médecin vétérinaire - ne peuvent pas être retardés de quelques semaines sans conséquence importante.

    Q. Est-ce que des mesures de prévention sont mises en place dans les établissements vétérinaires actuellement afin de protéger la sécurité des personnes qui s’y rendent?

    R. Comme l’ensemble des organisations québécoises offrant des services jugés essentiels, les établissements vétérinaires doivent avoir mis en place, des mesures importantes pour afin de garantir la sécurité et d’éviter la propagation du virus.


    Merci à la Dre Nathalie Therrien, pour sa contribution à cette foire aux questions

    Les informations dans ce texte ont été trouvées sur les sites de :
    Maddie’s Shelter Medicine Program (University of Florida) National Animal Care Control (NACA)
    World Small Animal Veterinary Association (WSAVA) Organisation mondiale de la santé (OMS)
    Center for Disease Control (CDC)
    Organisation mondiale de la santé animale (OIE) IDEXX laboratoire de santé animale

  • En lien avec les services vétérinaires

Retour à la liste des sous-catégories