Conseils pour vos animaux

Le lapin

Contrairement à ce que plusieurs personnes croient, le lapin (Oryctolagus cuniculus) n’est pas un animal ennuyant que l’on fait vivre bêtement dans une petite cage.

Il se compare plutôt à un chat qui peut vivre aisément en liberté dans la maison et qui peut être éduqué à ne pas tout gruger et entrainé à faire ses besoins dans une litière.

Il n’est pas non plus un rongeur, mais plutôt un lagomorphe (en raison de la présence de 6 incisives et non pas deux).

Pour en savoir davantage sur le lapin :

  • Pâques est le pire moment pour acheter un lapin. Les petits sont souvent sevrés trop jeunes afin de combler la forte demande du marché. Plus le lapereau est minuscule, plus il est attrayant. Cependant, la petite boule de poils qui tient au creux de la main finit par grandir… Plusieurs lapins de Pâques sont abandonnés dans les refuges avant d’avoir atteint l’âge d’un an. Adopter un lapin se compare à adopter un chat ou un chien : cela implique un engagement d’au moins 10 ans, parfois plus.

    Choix et achat de l’animal

    Idéalement, l’adoption d’un lapin devrait se faire à la SPCA ou dans tout autre refuge. La problématique de surpopulation est réelle. Un lapin adulte a ses avantages : son caractère est défini et il est plus calme. Un lapereau peut quand même être acheté en animalerie ou chez un éleveur. Les lapins élevés en masse dans des cages extérieures sont souvent malades (infections respiratoires) et parasités (parasites intestinaux, mites d’oreilles et parasites dans le pelage). Il vaut mieux encourager les petits éleveurs qui hébergent leurs animaux dans la maison. 

    Cheyletiella Cheyletiella est un parasite qui provoque l’apparition excessive de pellicules. 

    Évaluer la santé

    Un lapin en santé a les yeux brillants, son museau est propre et il n'éternue pas. Son pelage est lustré et sans accumulation de pellicules. Ses pattes arrière et le tour de son anus sont propres.

    Évaluer le caractère

    Un lapin de bon tempérament se laisse prendre facilement et ne résiste pas quand il est tourné sur le dos dans vos bras. Il accepte les caresses dans cette position. L'animal qui gesticule et qui tente vigoureusement de se redresser a un caractère fort et sera moins docile.

    Déterminer le sexe

    • Chez la femelle immature et adulte : l'ouverture de l'organe sexuel a la forme d'une fente verticale.
    • Chez la femelle adulte : il y a souvent un petit collier de gras dans le cou donnant l'impression d'un double menton.
    • Chez le mâle immature : l'ouverture de l'organe sexuel a la forme ronde d'un beignet.
    • Chez le mâle adulte : les testicules sont visibles chaque coté du pénis qui est « extériorisable ».

    Description des races les plus populaires

    Le lapin de compagnie, toutes races confondues, provient du lapin de garenne qui vit à l’état sauvage en Europe et au nord-ouest de l’Afrique depuis plusieurs milliers d’années. On considère que l’élevage avec croisements contrôlés pour sélectionner différentes caractéristiques intéressantes (couleur, forme d’oreilles, grosseur, etc.) se fait depuis un peu plus de mille ans avec les résultats que nous connaissons aujourd’hui :

    LapinPlus de 40 races pures de lapins sont reconnues par différents clubs d’éleveurs dans différents pays. Les poids des animaux varient grandement : de 8 à 11 lb (3,6 à 5 kg) pour les grandes races (parfois plus*), de 5 à 8 lb (2,2 à 3,6 kg) pour les races moyennes et moins de 2,2 lb (1 kg) pour les petites races. Cependant, la majorité des lapins vendus comme animal de compagnie sont le résultat de croisements. Il est donc difficile de prédire avec exactitude le poids final d’un lapereau si on ne connaît pas les parents. Cependant, en sachant que les races naines ont la tête ronde et les oreilles courtes, on peut prédire sans trop se tromper qu’un lapereau au museau allongé et aux interminables oreilles ne pèsera pas 1 kg à l’âge adulte.

    * Le plus gros lapin du monde pèse 22 kg et mesure 1,3 mètre.

  • La cage d’un lapin devrait être considérée comme étant une simple chambre à coucher. Au fond, un tapis, du papier ou une serviette font l’affaire*. Une litière est mise dans le coin choisi par le lapin pour faire ses besoins. Un lit douillet (type de lit pour chien) complète l’aménagement avec quelques petits jouets. Idéalement, le lapin est en cage seulement quand il n’y a personne à la maison et pendant la nuit. Un lapin bien éduqué peut vivre facilement en liberté si des précautions ont été prises pour rendre l’environnement sécuritaire (fils électriques cachés, plantes inaccessibles, etc.). De plus, des jouets variés vont permettre au lapin de s’occuper et de ne pas chercher à tout détruire autour de lui.

    Quelques exemples de jouets :

    • Boîtes en carton : percées d’un trou elles font une cachette parfaite, remplies de foin sec, elles deviennent un territoire à creuser, empilées les unes sur les autres, elles sont amusantes à escalader.
    • Sacs de papier remplis de foin.
    • Panier en osier naturel.
    • Vieux magazine à déchirer.
    • Balles pour chats.
    • Aire de jeu pour enfant avec glissoire.
    • Buches d’érable ou de pommier.
    • Petites branches de pommier à gruger (vendues en animalerie).

    * Les jeunes lapins ont plus tendance à mâchouiller les tissus. Si c’est le cas, il faut enlever promptement l’accessoire.    

  • Le lapin domestique a conservé certains comportements de ses ancêtres :

    • Le besoin et le plaisir de creuser et de gruger. Il ne faut donc pas le réprimander quand il gratte le tapis du salon, coupe les fils ou détruit la patte du vaisselier. Il est plutôt indiqué de lui offrir son propre endroit pour creuser : une grande boite cartonnée ou un grand panier en osier rempli de foin sec. Il est idéal de mettre à sa disposition une grande variété de jouets à grignoter.
    • LapinLe besoin et le réconfort de vivre en colonie. Il est préférable d’adopter au moins deux lapins. Les mâles non castrés ne peuvent pas cohabiter harmonieusement. La stérilisation est donc à prévoir en jeune âge afin d’éviter des batailles vicieuses.
    • Le lapin a l'instinct de faire ses besoins à un endroit désigné. Il est donc facile de l’entraîner à être propre dans une litière. Il suffit de la placer à l’endroit que le lapin choisit pour faire ses besoins.

    De plus, tout comme son ancêtre, il est territorial et hiérarchique. Il peut donc uriner sur le fauteuil ou dans les souliers de la personne qu’il considère son subordonné. Il peut même oser la mordre. Pour corriger le problème, il faut que le lapin accepte que tous les membres de la famille puissent lui mettre le menton au plancher quand ils lui caressent la tête. Il peut aussi uriner ou déféquer un peu partout dans la maison afin d’indiquer au monde entier de ne pas venir envahir son territoire. Ce comportement cesse avec la stérilisation. 

    LapinUne façon sécuritaire de se balader avec un lapin a l’extérieur

    • Taille des griffes : il est temps de tailler les griffes quand elles sont plus longues que les poils qui les entourent. Une exception : le lapin rex qui a des poils très courts. On peut alors se fier à la transparence de la griffe si elle est blanche. La veine est facilement visible, il faut couper quelques millimètres devant la partie rosée. Pour les griffes noires, il est prudent de pincer lentement avant de couper. Le lapin réagit en retirant la patte si la taille des griffes est faite au mauvais endroit.
    • Bain : il n’est pas nécessaire de laver un lapin. Tout comme le chat, il se nettoie lui-même en se léchant. Le bain est uniquement recommandé s’il se souille.
    • Brossage : enlever les poils morts pendant la mue prévient les problèmes digestifs. Un brossage régulier est nécessaire pour les espèces à poils longs.
  • Une diète équilibrée se compose de :

    • Foin sec à volonté (éviter le foin de luzerne sauf pour la femelle qui allaite);
    • Moulée riche en fibre (15 % à 18 %) idéalement faite à partir de fléole des prés (thimothy hay) et non de luzerne;
    • Légumes frais (privilégier ceux vert foncé);
    • Eau fraîche.

    Lapin

  • Cancer de l’utérus

    Il est très fortement conseillé de faire stériliser les lapines, car le risque de cancer d’utérus est très élevé. Les symptômes de la maladie (sang dans l’urine, amaigrissement) apparaissent vers 5 à 7 ans alors que la longévité normale des lapins (petites et grosses races) est de 10 à 15 ans.

    Parasites intestinaux

    De petits vers blancs d’environ 1 cm sont parfois visibles directement sur les selles. Ce sont des oxyures. Ils ne causent pas trop de désagréments au lapin, mais il faut quand même les traiter. D’autres parasites sont plus dangereux (coccidies), surtout chez les jeunes lapins. Une analyse de selles faites par le médecin vétérinaire au moment de l’adoption permet de déceler leur présence. Un traitement peut donc être fait avant que des problèmes de santé ne se déclarent (diarrhée, perte de poids).

    Iléus

    Iléus - lapinPour plusieurs raisons (stress, douleur, manque de fibre dans l’alimentation, accumulation de poils dans le système digestif), il se peut que l’intestin cesse de se contracter normalement. Les matières fécales n’avancent que très lentement ou plus du tout. Du gaz et du liquide s’accumulent dans l’intestin. Le lapin a des coliques, cesse de s’alimenter et ne produit que très peu de selles minuscules ou aucune. La condition est très grave et peut entrainer rapidement un décès. Des traitements prescrits par le médecin vétérinaire et parfois même une hospitalisation sont nécessaires.

    Infection respiratoire

    Plusieurs bactéries (exemples : Pasteurella, Bordetella, Moraxella et autres) sont responsables des infections respiratoires des lapins. Ces infections sont contagieuses et le lapin malade doit être isolé des autres. Des antibiotiques sont nécessaires pour traiter l’infection. Typiquement, le très jeune lapereau (4 à 6 semaines) qui a des parasites intestinaux (coccidies) a plus de risque d’avoir une infection respiratoire caractérisée par une abondante quantité de pus dans les narines. Il ne faut donc pas oublier de faire une analyse de selles à tous les lapereaux, surtout ceux qui ont une infection respiratoire.

    Problèmes dentaires 

    Les dents du lapin (incisives et molaires) ont la particularité d’allonger continuellement. Elles s’usent les unes sur les autres lorsque l’animal mange ou ronge. Il arrive que les dents allongent anormalement. Des pointes se forment sur les rebords des prémolaires et des molaires. Ces pointes blessent la langue ou la joue. Les incisives aussi peuvent devenir trop longues. Le problème peut être héréditaire (mâchoire inférieure reculée empêchant les incisives de se toucher et de s’user normalement les unes sur les autres) ou acquis (racines des prémolaires et molaires et incisives qui allongent avec formation de pointes dentaires sur les prémolaires et molaires secondairement à une décalcification et une fragilisation de l’os des mâchoires). 

    Sans les soins appropriés, des complications surviennent : infection, abcès, perte de poids, déshydratation, décès. La douleur est aussi importante. Les premiers signes d’un problème dentaire sont subtils : l’animal choisit de la nourriture moins dure, le tour de sa bouche puis son menton deviennent mouillés. Une attention vétérinaire rapide diminue les risques de complication. L’allongement anormal des dents ne se guérit pas, il se contrôle seulement. Des tailles de dents fréquentes sont nécessaires.

    Lapin Lapin

    Pour prévenir ces situations désagréables, il est recommandé de ne pas faire reproduire les lapins qui ont un défaut d’alignement des mâchoires et de permettre à tous les lapins de faire des sorties fréquentes à l’extérieur afin d’être exposés aux rayons ultraviolets du soleil. Ces rayons activent la vitamine D et permettent un meilleur métabolisme du calcium donc une meilleure santé osseuse. La consommation de grosses fibres (foin sec) joue également un rôle important dans l’usure et la santé des dents.

Retour à la liste des sous-catégories