Diplômés hors-Québec

La pratique dans le secteur des grands animaux

Plus de 10 % des médecins vétérinaires du Québec travaillent dans le secteur des grands animaux, et 10 % travaillent en pratique mixte. Ce secteur de pratique est exigeant physiquement, mais offre des occasions d’emploi intéressantes puisqu’il existe une grande demande de professionnels en région éloignée.

La majorité des médecins vétérinaires pratiquant dans le secteur des grands animaux exerce en pratique privée. Plusieurs travaillent à leur compte et sont propriétaires de leur établissement vétérinaire.

Dans le secteur des grands animaux, les médecins vétérinaires se regroupent. Les établissements vétérinaires comptent généralement plusieurs médecins vétérinaires.

Le médecin vétérinaire œuvrant dans ce secteur de pratique peut donner des soins aux bovins (laitiers ou de boucherie), aux porcins, aux petits ruminants (ovins et caprins), aux équins et aux cervidés. La plupart des praticiens se consacrent à une ou à deux espèces.

La grande majorité des médecins vétérinaires dans ce domaine est membre de l’Association des médecins vétérinaires praticiens du Québec (AMVPQ), ce qui leur permet de travailler dans le cadre du programme d’Amélioration de la santé animale du Québec (ASAQ). Ce programme gouvernemental assure aux éleveurs le remboursement d’une partie des honoraires professionnels des médecins vétérinaires dans le cadre d’une entente préalable; les frais sont remboursables sur présentation des factures.

Les médecins vétérinaires pratiquant dans le secteur des grands animaux assument quatre tâches principales, soit la médecine curative, la médecine préventive, la prescription et le contrôle des médicaments ainsi que la surveillance des maladies animales et la santé publique.

 

Médecine curative

Les médecins vétérinaires sont appelés à prodiguer des soins curatifs aux animaux de la ferme afin de rétablir leur bilan de santé. Ces soins sont parfois donnés en urgence (soir et fin de semaine) selon un horaire de garde préétabli. Pour cette raison, les praticiens vétérinaires ont tendance à se regrouper entre collègues pour faciliter les services d’urgence.

 

Médecine préventive

La prévention occupe une place importante du temps de pratique. Au cours des visites régulières effectuées sur les fermes, des interventions sont prévues pour le contrôle des maladies (vaccins, vermifuges, échantillonnages, etc.). D’autres mesures pour améliorer le rendement économique de la ferme sont également proposées aux producteurs (contrôle de la reproduction, de la santé du pis et des pieds, etc.).

 

Prescription et contrôle des médicaments

Au Québec, les médicaments sous ordonnance pour animaux ne peuvent être prescrits que par les médecins vétérinaires. Les praticiens de grands animaux ont un rôle primordial dans le contrôle des résidus médicamenteux dans les produits animaux pour la consommation. Ils ont la responsabilité de s’assurer du respect des périodes de retrait des médicaments et de l’usage raisonnable de ceux-ci. En outre, les médecins vétérinaires ont souvent le rôle de pharmacien et ils doivent délivrer eux-mêmes les médicaments.

 

Surveillance des maladies animales et santé publique

De concert avec le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), le praticien des grands animaux doit signaler toute situation jugée anormale ou exceptionnelle sur le plan du cheptel animal. En outre, en collaboration avec l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), le médecin vétérinaire doit signaler certaines maladies à déclaration obligatoire pour éviter la propagation de certaines maladies exotiques pouvant entraîner des désastres économiques.

Notez enfin que la pratique dans le domaine des grands animaux est en général de type privé (travailleur autonome ou salarié d’un établissement privé).

Le lieu de pratique des médecins vétérinaires œuvrant dans le secteur des grands animaux est principalement à la ferme de son client. Les fermes des clients sont majoritairement situées dans les régions rurales. Les déplacements du médecin vétérinaire sont donc importants.