L'Ordre

Les soins vétérinaires et les consignes de santé publique

Les soins vétérinaires et les consignes de santé publique

L’Institut nationale de santé publique du Québec (INSPQ) a émis des recommandations aux travailleurs en soins vétérinaires en cette période de pandémie. En effet, bien que les services vétérinaires soient considérés comme essentiels, des mesures de précaution doivent être respectées pour protéger la sécurité du public, les médecins vétérinaires et leurs employés. 

Même si l’Ordre n’interdit aucun acte présentement, les médecins vétérinaires doivent – en respect des recommandations de l’INSPQ – reporter les rendez-vous en présence qui ne sont pas considérés comme essentiels ou urgents. Certaines situations (pas toutes les situations) permettent toutefois de recourir à une consultation, voire à une prescription, à distance. Pour savoir si la situation de votre animal permet cette alternative, pendant cette période exceptionnelle, informez-vous auprès de votre médecin vétérinaire. 

Notez qu’il est impossible pour l'Ordre d'émettre une liste d'actes autorisés ou non, chaque situation devant être évaluée individuellement. À cet effet, les médecins vétérinaires, professionnels de la santé animale, sont les meilleures personnes pour évaluer si un rendez-vous doit être reporté en fonction des conséquences que cela peut avoir sur l’animal, son propriétaire et la santé publique d’un point de vue plus global. 

L’Ordre demande donc, encore une fois, la compréhension des propriétaires d’animaux et aussi des éleveurs qui ne peuvent actuellement accéder à des soins vétérinaires aussi facilement qu’en temps normal. Nous sommes conscients des défis que la situation peut vous occasionner, mais il importe pour l’Ordre et les médecins vétérinaires du Québec de prioriser la santé publique en ce moment.  L’accessibilité aux soins vétérinaire évoluera au rythme de la situation sanitaire du Québec, au cours des prochains mois.

Partagez cette nouvelle!

Retour à la liste des nouvelles